Dissident Officiel

La parole aux dissidents français

Une chroniqueuse des GG accuse Jean-François Delfraissy de «mise en danger délibérée de la vie d’autrui» après ses regrets bidons dans Le Parisien (Vidéo complète)

Depuis la dissolution du Conseil Scientifique, effective officiellement depuis hier, le Pr. Delfraissy prend de plus en plus la parole pour avouer les fautes diverses commises lors de cette crise. De la part de l’exécutif, comme de la part des scientifiques et de son Conseil. Il semble sentir que l’opinion publique commence enfin à se rendre compte des décisions scandaleuses prises pendant l’épidémie et de leurs impacts dramatiques et souhaite probablement se protéger.

Il a donné un entretien dans le journal Le Parisien ce samedi, exprimant ses «regrets» dans la gestion du Covid-19. Une chroniqueuse des GG a commenté ses propos et l’a critiqué sans filtre, décelant dans l’entretien un aveu de «mise en danger délibérée de la vie d’autrui» de la part de Delfraissy.

Retrouvez la séquence :

-Dissident Officiel

Voir plus

2 Commentaires

  • lustucru
    lustucru

    On peut tout faire tenir debout avec des mots….pas dans la réalité ! Ceux qui , en conflit d’intérêts
    ont joué le jeu des labos mafieux, viennent nous expliquer qu’ils ont raison et qu’on doit toujours les écouter. Pourquoi les maintenir à des postes éminents alors qu’ils ont eu tout faux et que, dans le meilleur des cas, ils l’avouent ? N’est-il pas temps de réhabiliter ceux qui ont dit des choses vraies, dès le début, et qui ont été insultés, censurés, reconnaître les vrais sachants et remettre les autres à leur place et même en prison, quand il y a délit et crime.

    Répondre
  • lustucru
    lustucru

    On peut tout faire tenir debout avec des mots….pas dans la réalité ! Ceux qui , en conflit d’intérêts
    ont joué le jeu des labos mafieux, viennent nous expliquer qu’ils ont raison et qu’on doit toujours les écouter. Pourquoi les maintenir à des postes éminents alors qu’ils ont eu tout faux et que, dans le meilleur des cas, ils l’avouent ? N’est-il pas temps de réhabiliter ceux qui ont dit des choses vraies, dès le début, et qui ont été insultés, censurés, reconnaître les vrais sachants et remettre les autres à leur place et même en prison, quand il y a délit et crime.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rejoignez la Dissidence

Rejoignez notre combat de réinformation en vous abonnant à notre liste email. Plus nous serons nombreux, moins ils auront de pouvoir.