Dissident Officiel

La parole aux dissidents français

Florian Philippot analyse le discours «fou» d’Emmanuel Macron ce vendredi sur la guerre en Ukraine : «Il nous conduit à l’âbime!» (Vidéo complète)

Florian Philippot a tenu Samedi à consacrer une vidéo au «discours fou» d’Emmanuel Macron la veille, selon ses propres mots. Le président des Patriotes choisit de le qualifier comme cela car Macron a franchi une étape décisive et aux conséquences désastreuses dans son soutien à l’Ukraine. Depuis ce discours, on assiste d’ailleurs à une multiplication des propos par les macronistes favorisant subtilement l’entrée en guerre contre la Russie.

Retrouvez l’analyse de Florian Philippot concernant le «discours fou» de Macron :

-Dissident Officiel

Voir plus

2 Commentaires

  • Laurent46
    Laurent46

    Alors monsieur Philippot il serait grand temps d’oeuvrer légalement pour virer ce personnage

    Répondre
  • Hervé J. VOLTO

    ARTICLE 68.
    Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

    La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l’autre qui se prononce dans les quinze jours.

    La Haute Cour est présidée par le président de l’Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d’un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d’effet immédiat.

    Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l’assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution.

    Une loi organique fixe les conditions d’application du présent article.

    QUESTION : QU’ATTEND LE PARLEMENT FRANCAIS POUR ENGAGER UNE PROCEDURE D’EMPECHEMENT DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ? LOGIQUEMENT, LA VRAIE GUACHE ET LA VRAIE DROITE AURAEINT UN INTERET COMMUN A CONSTATER LE MANQUEMENT A SES DEVOIRS MANIFESTEMENT INCOMPATIBLE AVEC L’EXERCICE DE SON MANDAT ET A OBTENIR DE NOUS VLLES ELECTIONS PRESIDENTIELLE, UNE VRAIE DISOLUTION ET, APRES DE NOUVELLES PRESIDENTIELLES, L’APPLICATION DE L’ARTICLE 16 POUR PACIFIER LA FRANCE.

    C’EST SUR QUE, SI FLORIAN PHILIPPO EST SEUL A APPELLER UN CHAT UN CHAT, ON VA PAS ALLER LOIN !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez la Dissidence

Rejoignez notre combat de réinformation en vous abonnant à notre liste email. Plus nous serons nombreux, moins ils auront de pouvoir.