Dissident Officiel

La parole aux dissidents français

Charles Prats : Ce que révèle l’affaire McKinsey

L’avocat Charles Prats a accordé une entrevue pour le journal Boulevard Voltaire ce 22 Mars. Dans l’entrevue en question, on en apprend beaucoup sur les liens qu’entretient la Macronie avec le cabinet McKinsey. À l’heure où le #McKinseyGate fait rage, cet entretien permet de comprendre comment cette situation qui implique le cabinet McKinsey a pu avoir lieu. Rappel des faits : On a appris grâce à une commission du Sénat du 17 Mars que non seulement ce cabinet de conseil n’avait pas payé d’impôts depuis 10 ans en France, mais qu’en plus l’État avait dépensé plus d’un milliard d’euros d’argent public en recours à différents cabinets de conseils en 2021. Une somme extravagante.

Retrouvez donc cet entretien avec Charles Prats :

-Dissident Officiel

Voir plus

4 Commentaires

  • Walklin

    France etat fasciste on est dedans ! Macron c’est Hitler !

    Répondre
  • Walklin

    Et tout cela nous le devons aux americains .

    Répondre
  • Walklin

    Macron ne respecte même pas la constitution il s’asseoit dessus il faut le virer par tous les moyens

    Répondre
  • Dig
    Dig

    Revenons à l’origine de « l’histoire »:
    Macron est un produit fabriqué par le PS / GODF pour détruire la Nation Française.
    Attali l’invente avec Minc Duhamel sa vioque étant la « surveillant générale » (franc mac)
    C’est Soros qui finance Rothschild qui « organise » pour compte de leurs faux les Mc Kinsey – Blackrock qui fait main basse sur les régimes de retraites des français la vente à perte d’Alsthom de la FDJ le scandale GE etc etc; voilà ce qu’est Macron c’est un pantin dont les ficelles sont 16 rue Cadet pour compte du N.O.M La France qui était « la fille aînée de l’Église » est désormais la « pu^e » du GODF.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez la Dissidence

Rejoignez notre combat de réinformation en vous abonnant à notre liste email. Plus nous serons nombreux, moins ils auront de pouvoir.